Le musicien Eric Acakpo est originaire de Ouidah, capitale de la culture Vaudou, un des lieux centrales de la traite d’esclaves, carrefour de différentes ethnies et lieu de rencontre avec la culture
brésilienne. Pendant le stage, il partagera la polirythmie sophistiquée de certains rythmes traditionnels d’origine Fon, Yoruba, leur origine, leur signification ainsi que des chansons qui leur sont associées (Agbadjià – Gogbahoun – Kosso).
Le travail portera sur l’analyse du rythme de support de la cloche, ses relations avec différents
rythmes d’accompagnement pour créer la structure rythmique nécessaire à l’étude de phrases solo.
Le stage s’adresse à des musiciens, chanteurs, danseurs, professionnels et amateurs. La langue principale étant le francais, une traduction vers l’anglais sera assurée si nécessaire.
Eric Acakpo participera également au LIVE ROOM du 21 septembre !

Dates et horaires

Dimanche 22 sep 2019

10h30-17h (avec pause déjeuner)

Inscriptions

Prix:: 100€ / Early bird: 85€ (inscriptions avant le 1 septembre)
Réductions*: 75 € / Early bird: 50€ (inscriptions avant le 1 septembre)

(*) Tarif réduit pour artistes professionnels, demandeurs d’emploi et étudiants sur présentation d’un justificatif.

Modalité de payement:

Pour réserver votre place dans un cours, veuillez nous envoyer un email avec mention de votre nom, le nom du cours, le jour et l’horaire souhaité. La réservation sera effective après réception de votre virement.

Nous vous remercions d’avance de procéder aux virements au nom de:

Nom: VEDANZA Asbl
IBAN: LU07 0023 1840 7202 8200
bic: BILLLULL

Contact

VEDANZA STUDIOS –  18 rue Louvigny, L-1946
Tel (+352) 2627 0572  –  info@vedanza.org
(c) Olivier Bouton
Eric Acakpo
Né au Bénin, sa famille joue un rôle important dans la communauté Vaudou, il est prêtre de plusieurs cultes (Fa, Thron, Sakpata) et Balley Inan (responsable de l’apparition des masques) dans le culte d’Egoun Goun (culte des morts dans la culture Youruba).
Danseur et musicien initié dès l’enfance aux rythmes et danses traditionnels, il continue sa formation dans différents groupes folkloriques. De 2000 à 2006 il est danseur et musicien dans le groupe Vodoo Brass Band avec lequel il participe à divers festivals en Europe. En 2002, il étudie avec le chorégraphe Anouska Brodaks et en 2003 il est sélectionné comme danseur pour la production du spectacle “Les feuilles qui résistent au vent” de la chorégraphe Koffi Koko assistée de la chorégraphe Lucia Citterio. Le spectacle est présenté en Allemagne, au Brésil, en Italie et en Colombie au Festival Iberoamericano de Teatro de Bogota où il recevra le prix du meilleur spectacle.
De 2002 à 2008 il accompagne sur scène Koffi Koko en Europe en tant que musicien. En 2006, il est sélectionné comme musicien pour représenter le Bénin, entre autre, dans la création du spectacle “Africa” organisé par l’association “Melody for Dialogue among Civilizations”.
En 2006 il fonde l’association culturelle Sonagnon, avec la chorégraphe Francesca Pedullà, dont le but est de valoriser la culture béninoise et de créer des opportunités d’échange et de recherche pour artistes internationales. L’association Sonagnon, soutenue par l’Institut français de Cotonou, réalise et produit des ateliers de formation, des résidences de création et des spectacles pour artistes béninois et d’autres nationalités.
De 2008 à 2012 il est directeur artistique, avec Francesca Pedullà, du projet international d’échanges culturels et artistiques, Dialogues Inévitables, réalisés par l’association italienne CQB en collaboration avec différents partenaires internationaux. Depuis 2011, il est directeur artistique, avec Francesca Pedullà, du projet TRACES (stages de formation et de création en danse) à Cotonou, Ouidah, créé par la communauté de recherche Axis Syllabus International Research Network en collaboration avec le Centre Multicorps chorégraphique (Bénin) et l’association Sonagnon. En 2013 il crée la musique originale pour le film “Je ne sais plus qui a fait quoi” d’Antoine Renouard, gagnant de plusieurs prix. 
En 2014 et en 2015 il propose l’atelier Ancient Kinetic Wisdom avec Francesca Pedullà et enseigne la musique dans plusieurs villes brésiliennes (Nomadic College Gamboa, Centro Coreogràfico Rio de Janeiro, Université de Salvador de Bahia, Centre Culturel Peterzold de Porto Alegre). En 2017 il crée à Ouidah le projet musical “Les Tambours du Bénin” incluant des stages de formation et des concerts pour l’analyse et la transmission du patrimoine musical du Bénin.